com5

La solution iCivil remplit tous les pré-requis des ministres africains chargés de l’enregistrement des faits d’état civil

En octobre 2019, tous les ministres chargés de l’enregistrement des faits d’état civil se sont réunis à Lusaka en Zambie.  Ensemble ils ont défini une note conceptuelle sur une solution idéale qui répondrait à leurs besoins. Elle serait conforme aux cahier des charges des ODD 16.9 et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.  Ils ont rédigé une feuille de route complète sur les besoins, les objectifs d’une solution CRVS holistique qui tiendrait compte des contraintes régionales du continent Africain.
 
Cette conférence est la cinquième depuis 2010 qui porte sur ce sujet d’ordre universel.  L’inclusion de tous les citoyens, quelque soit leur age, est une priorité qui dépasse les frontières de l’Afrique. La numérisation des économies et les objectifs des Nations Unies sont une solution à mettre en oeuvre par les pays africains. C’est donc une opportunité unique de redéfinir leurs systèmes juridiques d’état civil et leurs politiques d’identification des individus.

Dans cet article, nous allons démontrer en 8 points, pourquoi la solution iCivil est la seule solution capable de répondre à tous les objectifs de cette feuille de route.

1/ iCivil est la seule solution CRVS qui déclare et pré-enregistre à 100% les individus dès la naissance.

Selon l’article 6 de la Convention des droits de l’homme et l’article 7 de la Convention relative aux droits de l’homme, tous les individus ont le droit “d’être enregistré à la naissance, d’avoir un nom à la naissance et d’acquérir une nationalité”.  iCivil a été conçu pour être au plus près de l’arrivée au monde d’un bébé.  L’enregistrement de la naissance se fait dès la maternité. Ou, dans certains cas, à l’arrivée de la mère et l’enfant au centre de santé pour l’administration des premiers vaccins.  Les infirmières déclarent et pré-enregistrent, se substituant ainsi à l’officier d’état civil, qui validera définitivement l’enregistrement du bracelet à bulles.  Voir iCivil en fonctionnement ici.

2/ iCivil est une solution universelle et interopérable

iCivil est une solution d’enregistrement et de déclaration des naissances, mais aussi c’est un système universel d’identification des individus. Grâce au code à bulles qui génère un numéro unique d’identification et dont la preuve d’identité est apportée physiquement par le bracelet à bulles. Ce numéro d’identification unique et infalsifiable peut être utilisé par les services d’identification nationales. Pour la délivrance de papiers d’identité, pour la distribution de services de santé, pour organiser des élections, des services bancaires, la délivrance de permis, d’actes notariaux et bien plus encore…  À chaque fait d’état civil (naissance, mariage, divorce, décès), iCivil enrichit les statistiques démographiques du pays, en temps réel. Transforme cette solution CRVS en un outil de planification et de gouvernance hors du commun.

3/ iCivil est une solution qui fournit des données fiables à tous les échelons géographiques et administratifs pour un coût de fonctionnement accessible.

Dans certains pays, les prévisions démographiques se font par échantillonnage et par conséquent c’est la source de nombreuses erreurs. Aujourd’hui avec iCivil, les actes civils sont enregistrés en temps réel.  Les informations de l’état civil peuvent être utilisés par des services publics annexes tels que la santé et l’identité nationale. Ce qui génère des d’économies d’échelle et de l’efficacité administrative. iCivil fournit en temps réel des statistiques fiables sur les différents états du registre d’état civil, en particulier les causes de décès infantiles et adultes.  
 
Le fonctionnement d’iCivil est relativement faible puisqu’iCivil s’appuie sur les infrastructures de communication existantes. Un smartphone et un consommable (le bracelet à bulles) sont les seuls prérequis pour le fonctionnement d’iCivil.  Consulter l’étude de cas du GSMA sur la solution iCivil.

4/ iCivil crée un écosystème holistique de CRVS et prend en compte l'antériorité des faits d'état civil.

Une solution de CRVS ne serait pas complète sans la création d’un écosystème holistique. Cela permet d’enregistrer, de déclarer, de générer des statistiques, et de les rendre interopérables avec d’autres services publics nationaux et internationaux. De plus, on peux aussi enrichir cette base de données à tout moment.  Au delà de la gestion des services publics, iCivil est opérationnel pour le recensement des faits antérieurs. iCivil permet aux institutions internationales de mieux gérer les crises humanitaires et d’enrichir une base de données d’identification en temps réel (notamment en recensant les réfugiés). 

 Aussi, iCivil est une solution qui permet de suivre l’individu tout au long de sa vie : de sa naissance à sa mort et de suivre toutes les étapes civiles de l’individu tels que le mariage, divorce, adoption etc… Le bracelet à bulles a été conçu pour durer 250 ans. Ce bracelet à bulles est garant de l’identité digitale depuis la naissance jusqu’à la mort numérique.

5/ iCivil génère un identifiant physico-numérique unique, infalsifiable et intéropérable

Le génie de la solution iCivil réside dans son code à bulles.  En savoir plus sur la technologie du code à bulles.  Le code à bulles inventé par Prooftag, génère un numéro d’identification unique.  Ce numéro ne peut pas être prédit à l’avance ni piraté. Ce n’est pas un numéro généré par un algorithme mais par la nature et le chaos, il est donc imprévisible. Il ne peut pas exister de doublon. Ce numéro unique sert à identifier l’individu à l’état civil. Dans les systèmes nationaux de gestion de l’identité et dans un multitude de registres d’identité fonctionnels.  Pour chaque pays, iCivil génère un numéro unique alphanumérique commençant par le code ISO du pays suivi de 10 caractères alphanumériques de 0 à Z.   

En outre, ce numéro unique d’identification permet d’établir des systèmes solides et durables, d’éviter des double-emplois, d’économiser des ressources et du temps et de fournir des services publics plus efficaces. Cet identifiant unique répond aux exigences de non interprétation de race ou de sexe.  Son unicité absolue décidé par la nature permet une double interopérabilité inter-états. Permettant notamment de répondre aux problèmes de suivi vaccinal des populations mobiles au niveau continental. C’est une des raisons pour laquelle iCivil a été récompensé par GAVI dans son programme INFUSE Pacesetters.

6/ iCivil favorise l'harmonisation des systèmes d'état civil dans tout le continent africain

Dans la note conceptuelle, les ministres plaident en faveur d’une harmonisation et la mise en oeuvre de plateformes d’identité numérique.  C’est exactement ce que fait le système iCivil.  Vous pouvez en lire plus à ce sujet dans notre white paper L’harmonisation des systèmes d’identité est, pour les ministres, une plateforme puissante d’accélération de la mise en oeuvre de la zone de libre échange continentale africaine.

7/ iCivil protège les identités

La cybersécurité et l’usurpation d’identité sont les enjeux majeurs de notre siècle. Contrairement à d’autres solutions d’identification à un facteur, iCivil propose un système d’authentification à 2 facteurs et accessoirement à 3 facteurs, (en intégrant la biométrie) apportant la preuve de l’identité de l’individu. Le bracelet à bulles et/ou carte à bulles délivrés garantissent à vie la non usurpation d’identité.

8/ iCivil permet d'atteindre les communautés dans les zones les plus reculées

Grâce à la simplicité de la solution et son appui sur des réseaux GSM existants iCivil permet d’atteindre les “last mile people”.
Pour conclure, l’Union Africaine a été séduite par la qualité et la facilité de mise en route de la solution iCivil. Par conséquent ils ont rédigé une note sur la modernisation des systèmes de CRVS via iCivil que vous pouvez lire ici (en anglais).

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email